La mobilisation de J&J en France

Engagé dans le soutien aux soignants, patients et personnes les plus démunies

La mobilisation de J&J en France

Très rapidement J&J en France a fait parvenir des produits d’hygiène et de soin de ses marques Le Petit Marseillais, CicaBiafine, SensiBiafine, Neutrogena, Listerine et Vania. Plus de 653 000 produits, pour une valeur de plus de 1,5 million d’euros, comprenant des crèmes pour le visage et les mains, des produits lavants et des protections périodiques, ont été distribués auprès de groupements d’hôpitaux et d’établissements médico-sociaux en France ainsi qu’à des associations caritatives nationales (Association Dons Solidaires, Agence du Don en Nature, Le Samu Social, Le Secours Populaire).

J&J s’est associé, au début de la pandémie, à France 2 pour soutenir son émission spéciale « Ensemble avec nos soignants ! ». Grâce aux écrans publicitaires achetés par les marques Le Petit Marseillais et CicaBiafine, 40 000 € ont pu être reversés à la Fondation de France.

Pour soutenir les hôpitaux et les équipes soignantes dans leur lutte contre le Covid-19, J&J a également fait un don de 100 000 € à la Fondation APHP ainsi qu’à la Fédération Hospitalière de France

Conscients aussi que la santé mentale a besoin d’être particulièrement soutenue, J&J apporte son soutien à la Fondation FondaMental, à Ad Scientiam et au GHU Neurosciences, afin de financer des travaux entrepris pour mieux comprendre le vécu des patients et de leur famille pendant la crise Covid-19.

J&J est fier de soutenir les projets de lutte contre le Covid-19 portés par la Fondation des Femmes, le Samu Social, l’UNAPEI et Banlieues Santé dans la continuité de ses initiatives en faveur de la diversité et de l’inclusion. Celles-ci contribuent à la lutte contre les violences faites aux femmes, au soutien des populations les plus vulnérables et exposées, à l’aide des personnes en situation de handicap et leur famille.

L’information et le suivi au cœur de la lutte contre le Covid-19
J&J en France a soutenu le développement de « maladiecoronavirus.fr », premier site d’information et d’orientation pour le grand public officiellement référencé par le ministère des Solidarités et de la Santé. L’objectif était de désengorger les urgences et le 15. Plus de 7 millions de Français se sont connectés sur la plateforme, ce qui a permis de diviser par 8 le nombre d’appels d’urgence trois semaines après son lancement (plus d’informations ici). 

J&J est également partenaire du « Baromètre Ipsos Data Covid », un projet visant à recueillir des données anonymisées de 5 000 répondants par semaine, permettant de renseigner sur les comportements des Français pendant la phase de lutte contre le Covid-19. Les données collectées sont mises à la disposition de la communauté scientifique, des administrations publiques, des entreprises et plus largement des citoyens (plus d’informations ici). 

J&J a également mis en place un système de prêt de tablettes avec plusieurs hôpitaux, afin de permettre aux patients de rester en contact avec leur famille pendant leur hospitalisation.

Pour les patients ayant été hospitalisés et de retour à domicile, un suivi très spécifique a dû être mis en place. J&J a souhaité contribuer au déploiement de Covidom, une application e-santé qui permet aux patients porteurs ou suspectés d’être infectés par le Covid-19 sans signe de gravité de bénéficier d’un suivi à distance via des questionnaires médicaux proposés automatiquement une ou plusieurs fois par jour. Cette application est en cours de déploiement auprès des médecins généralistes en France (plus d’informations ici).

Développer un vaccin et identifier des traitements

Les équipes de Johnson & Johnson travaillent sans relâche pour accélérer les progrès scientifiques en matière de traitement et de prévention du COVID-19. Nous collaborons avec des organisations gouvernementales, des organismes de réglementation, des organismes de soins de santé, des institutions et des communautés du monde entier pour faire en sorte que nos plateformes de recherche, nos connaissances scientifiques et notre expertise en matière d'épidémies puissent être exploitées au maximum afin de contribuer à endiguer la pandémie de COVID-19.

Depuis les premiers jours de l'épidémie, Johnson & Johnson travaille à la mise au point d'un candidat-vaccin préventif contre le SRAS-CoV-2. Le 30 mars 2020, nous avons annoncé qu'un candidat vaccin contre le SRAS-CoV-2 (avec deux substituts) avait été identifié. Notre premier essai clinique de phase 1/2a du vaccin candidat contre le SRAS-CoV-2 sur des volontaires sains a commencé aux États-Unis et en Belgique en Juillet 2020.

Notre objectif est de fournir un accès mondial à notre candidat-vaccin contre le SRAS-CoV-2 dès le début de 2021, à condition que le vaccin soit sûr, efficace et que sa distribution soit autorisée. Johnson & Johnson s'engage à mettre à la disposition du public un vaccin abordable, à but non lucratif.

Parallèlement, nous avons anticipé l’augmentation rapide de la capacité de production dans le but de fournir au niveau mondial plus d'un milliard de doses de vaccins.

Nous collaborons pour accélérer le développement d'un vaccin contre le COVID-19 avec l'Autorité de recherche et de développement biomédical avancé (BARDA) et le Centre médical Beth Israel Deaconess,

Nous menons des essais cliniques afin d'explorer des thérapies potentielles. Johnson & Johnson s'engage à collaborer avec de multiples parties prenantes pour garantir que tout futur vaccin et/ou thérapie sûrs et efficaces contre COVID-19 sera accessible partout où cela sera nécessaire.

Retrouvez l’engagement mondial de J&J ici.

 

Nos actions auprès des collaborateurs de J&J en France

 

Cliquez sur l’image ci-dessous pour visionner la vidéo :

 

 

153706-200922